03/12/2019

Journées d'études

Capture.PNG

Vers plus d’égalité en santé : Prévenir et lutter contre les discriminations

CNFPT Alsace Moselle, Centre national de la fonction publique territoriale, 13 rue des Messageries, 57000 Metz

9h - 17h

Journée gratuite mais inscription obligatoire et possible jusqu’au mardi 19 novembre 2019 :

Une attestation de présence pourra vous être remise sur demande le 3 décembre. 

Cette journée régionale est destinée à mieux comprendre les processus de stigmatisation et les discriminations dans le champ de la santé, identifier les leviers et pistes d’action, échanger entre professionnels-les et bénévoles  du Grand Est…Ce sont les trois objectifs de cette journée régionale,  à partir notamment du Guide « Vers plus d’égalité en santé », réalisé par Migrations Santé Alsace avec l’appui de l’ORIV.

Le droit à la santé est un droit fondamental reconnu à tous-tes. Cependant une diversité de situations interrogent sur les conditions de l'égalité d'accès à la santé. Les professionnels-les de la santé, du social et du médico-social font ressortir des situations potentiellement discriminatoires : refus de déplacement des services ou personnels médicaux dans certains quartiers, différences de traitement pas nécessairement justifiées, stigmatisation de certains publics... Les causes sont variées, des représentations stéréotypées aux facteurs plus systémiques (organisation des soins, formation des professionnels-les...). Parmi ces facteurs la dimension territoriales reste peu explorée.

Cette journée permettra d'aborder les questions suivantes : Quelles sont les discriminations identifiées dans le domaine de la santé ? Quels enjeux éthiques soulèvent-elles ? Quels liens avec les inégalités sociales et territorialses de santé ? Quels leviers et quels outils pour prévenir et agir ?

Cette journée vise à :

  • Sensibiliser professionnels-les et bénévoles aux enjeux de prévention des discriminations dans le domaine de la santé à partir du guide "Vers plus d'égalité en santé" réalisé par Migrations Santé Alsace avec l'appui méthodologique de l'ORIV ;
  • Apporter des connaissances sur les processus de stigmatisations et de discriminations ;
  • Identifier des leviers et des pistes d'action par l'échange d'expériences.

La journée s'adresse à l'ensemble des professionnels-les et bénévoles de la santé, du social, du médico-social et de la politique de la ville, principalement de la Région Grand Est (cadres de santé, infirmiers-ères, médecins, intervenants-es sociaux, bénévoles, coordinateurs-trices d'atelier santé ville, des contrats locaux de santé, des conseils locaux de santé mentale, agents des services de l'Etat, élus-es...).

Toutes les actualités :

01/04/2014

Conférence, Travaux

Inauguration_01.04.2014.jpg

Conférence inaugurale de l'ERERAL sur le thème : " Une loi sur les conditions de la fin de vie est-elle possible ?"

Lieu : Salle des fêtes Hôpitaux de Strasbourg – 1, place de l’Hôpital – Strasbourg

C'était le 1er avril 2014 avec Maître Didier Le Prado, Avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, et Régis Aubry, Professeur et Chef du département douleur - soins palliatifs du CHU de Besançon.

22/04/2014

Rencontres, Travaux

Molsheim_22.04.2014.jpg

Débat public à Molsheim sur la fin de vie

L'ERERAL a accueilli le public de Molsheim et environs à la salle de la Monnaie, le 224 avril 2014, pour un débat sur la fin de vie en France, autour de :

- Dr Guy Freys, du département de Réanimation chirurgicale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
- Sébastien Hauger, magistrat
- Pr Michel Hasselmann, Médecin réanimateur au CHRU Strasbourg et Directeur de l'ERERAL
- Dr Laurent Calvel, Responsable du Service de Soins Palliatifs au CHRU Strasbourg
- Pr Marc Berthel, ancien Chef de Clinique du Service de Gériatrie au CHRU Strasbourg
- Suzanne Cassel, Vice présidente de l’ADAPEI du Bas-Rhin
- Dr Philippe Desprez, Unité de réanimation pédiatrique au CHU Hautepierre

24/04/2014

Divers, Travaux

RTEmagicC_Aimez-vous_la_nuit_Visuel_01.jpg.jpg

Soirée théâtrale suivie d'un débat public

Le 24 avril 2014, l'ERERAL a organisé au Molodoï une soirée en deux temps :

  • une représentation de la  pièce de théâtre « Aimez-vous la nuit ? », écrite par Julien Séchaud et mise en scène par Annie Vergne.

  • un débat public sur la fin de vie (que savez-vous des procédures prévues en France pour accompagner les personnes en fin de vie, que souhaiteriez-vous changer, etc. ?) avec :
    • Pr Bernard GENY,PU-PH au Service de Physiologie et Explorations fonctionnelles -HUS
    • Dr Philippe GUIOT, Réanimateur - C.H. Mulhouse
    • Dr Etienne KELLER, Gynécologue-Obstétricien
    • Dr Patrick KARCHER, Gériatre - HUS
    • Dr Michèle ZEISSER, Soins palliatifs – HUS
06/05/2014

Rencontres, Travaux

Rouffach_06.05.2014.jpg

Débat public avec les professionnels de santé sur l’accompagnement en fin de vie à domicile

L’Espace de Réflexion Ethique de la Région Alsace (ERERAL) et l’Hospitalisation à domicile Centre Alsace (AHDCA) ont organisé un débat public avec les professionnels de santé sur l’accompagnement en fin de vie à domicile le Mardi 6 Mai 2014, à la salle des fêtes du Centre hospitalier de Rouffach.

Le débat était organisé autour de deux tables rondes

1ère table ronde : Témoignages des professionnels de santé et usagers

  • Dr Patrick STRENTZ, Médecin généraliste, président du réseau ROCA
  • Dr Isabelle AUBERT, Médecin coordonnateur de l’EHPAD de Sausheim
  • M. Hervé FRARE, Président de l'URPS infirmier
  • Mme Nadia SENNE, Infirmière de soins à l'HAD Centre Alsace
  • Dr Yves BOSCHETTI, Médecin coordonnateur de l'équipe mobile de soins palliatifs des Hôpitaux civils de Colmar
  • Dr Sylvie GRASSER, Médecin coordonnateur de l'équipe mobile de soins palliatifs du Centre Hospitalier de Pfastatt
  • Mme Béatrice LORRAIN, Représentante des usagers

2ème table ronde : Ethique et règlementation

 
27/05/2014

Rencontres, Travaux

Lingolsheim_27.05.2014.jpg

Débat sur la fin de vie avec les personnes âgées de Lingolsheim

Le mardi 27 mai 2014, la résidence Landsberg de Lingolsheim a accueilli l'équipe de l'ERERAL pour que les personnes âgées puissent parler librement des questions qui les taraudent dès lors qu'il s'agit de la fin de vie.

Est-ce la notion d'obstination déraisonnable ? Ou celle d'abandon prématuré des soins ? Ou bien les deux ? Savent-elles qu'elles peuvent rédiger des directives anticipées et désigner des personnes de confiance ?

Le dialogue était libre et éclairé.

03/06/2014

Conférence, Travaux