Travaux

Les proches aidants : une aide (aussi) pour les professionnels ?

France Assos Santé Grand-Est, organisation de référence pour représenter les usagers du système de santé, et l’Espace de Réflexion Éthique du Grand-Est s’associent à l’occasion de la journée nationale des aidants 2020.

Une réflexion menée par France Assos Santé Grand-Est, avec le concours de ses 81 associations adhérentes, a abouti au constat que l’aidant est aujourd’hui un acteur important (11 millions d’aidants selon le Baromètre des aidants 2019 de la Fondation April) et à part entière du parcours de soins de la personne qu’il accompagne. Pour autant, le statut d’aidant est encore peu connu.

C’est pourquoi, France Assos Santé Grand-Est s’associe avec l’Espace de Réflexion Ethique du Grand-Est pour proposer des tables rondes, dans le but :

  • D’échanger sur la plus-value de la prise en compte de l’aidant dans le parcours de soins de la personne aidée

  • De définir et donner à l’aidant sa juste place dans le parcours de soins de la personne aidée en coopérant avec lui

  • D’identifier les freins et les leviers à l’intégration des aidants dans la prise en soins et autre de la personne aidée

2018

Divers

Couverture rapport 2018.png

Rapport d'activité 2018

L'année 2018 a été particulièrement importante, les 2 espaces éthiques d’Alsace et de Champagne-Ardenne (Ereral et Ereca), ayant fusionné pour ne former plus qu'une seule entité au sein de la grande région : l’Espace de Réflexion Éthique Grand Est (Erege), avec également la collaboration de l’association Eles pour la Lorraine.

Cette réunion voulue par le nouveau découpage régional de la France a permis de fédérer et de rassembler les moyens humains et techniques des 3 territoires générant plus de force et de possibilités d'action que ne le pouvaient chacun isolément.
Pour que les actions puissent rester ancrées au plus près des territoires, les sites historiques sont devenir des sites d'appui de l’Erege. La structure à été modifiée avec l'installation d'un seul bureau pour l'ensemble de l’Erege et le maintien, au niveau des sites, des directeurs et des conseils d'orientation.
Pour permettre un fonctionnement plus fluide et harmonisé, un comité de pilotage composé des directeurs, des présidents de Conseil d'orientation et des collaborateurs de chacun des sites d'appui a également été créé.
Au-delà de cette fusion, 2018 a été marqué par l'organisation des états généraux de la bioéthique, qui précèdent la révision des lois de bioéthique. Ce travail complexe, réalisé en 3 mois seulement, a été fructueux puisque plus de 37 débats publics ont été organisés auprès de quelque 550 citoyens, dont les prises de position
et avis ont été transmises au CCNE. 

Cette activité n'a pas entravé la poursuite des missions habituelles de l’Espace éthique dont le détail figure dans le rapport présenté ci-contre.

Pr Michel Hasselmann,
Directeur de l'EREGE en 2018.

Tracking – Tracing – Traçage en période de déconfinement ?

Le sujet lié à la sortie du confinement soulève de nombreuses questions éthiques. Plusieurs Espaces de Réflexions Ethiques régionaux (ERER) ont partagé leurs travaux et proposent une réflexion générale sur ce sujet. Ce document de synthèse reprend les questions majeures posées par les solutions proposées jusqu’à maintenant par le politique et ouvre sur des préconisations.

03/12/2019

Journées d'études